Tchad: réouverture d’un poste-frontière avec la Libye

La région du Tibesti, à l'extrême nord du Tchad.
© Wikipedia

Au Tchad, le 5 janvier, le gouvernement avait décidé de fermer sa frontière terrestre avec la Libye. Il évoquait « une grave menace d'infiltration terroriste ». Cette mesure a été ressentie assez durement dans la région du Tibesti dans la mesure où elle dépend des échanges commerciaux avec la Libye. Evoquant, cette fois, des raisons humanitaires, Ndjaména a rouvert, le 3 mars, un poste-frontière, à savoir le point de passage de Wour. Une décision accueillie avec un certain soulagement à Zouar, à l’extrême nord du Tchad, à 1 200 km de Ndjaména. Néanmoins, la situation n’est pas encore revenue à la normale. RFI a pu joindre quelques habitants de Zouar.

La frontière a été ouverte mais ce n’est pas comme avant. Avant, il y avait plusieurs routes. Maintenant il n’y a qu’une seule route, avec quatre barrières, et il faut payer pour passer.
Un certain soulagement seulement pour les habitants de Zouar, au Tchad.
12-03-2017 - Par Carine Frenk