Republier
Djibouti

Djibouti: plusieurs membres du MRD (opposition) arrêtés

Une rue de Djibouti (photo d'illustration).
© Wikimedia Creative Commons/CC BY 3.0

A Djibouti, quatre membres du Mouvement pour le renouveau démocratique et le développement (MRD, opposition) ont été arrêtés depuis avant-hier dont M. Naguib Ali Gouradi, membre du bureau national.

Le président du MRD, Daher Ahmed Farah, dénonce des arrestations illégales visant selon lui, à faire taire l’opposition. « Quatre personnes ont été arrêtées, rapporte le président du MRD. La dernière, Mako Houssein Miguil, étant la doyenne des militants du parti puisqu’elle a plus de 80 ans. Il semble que Madame Mako ait été relâchée, mais les trois autres sont encore en garde à vue.
Depuis, ils n’ont pas accès à leurs avocats, ni à leurs médecins… Rien ne peut être reproché à ces personnes. C’est une détention arbitraire. Cela relève de la réduction au silence du MRD !
Ces gendarmes n’avaient pas de mandat d’amener, ils n’avaient pas de mandat d’arrêt, nous n’avons été informés d’aucune ouverture d’information par le Parquet de la République… C’est donc en toute illégalité que ces personnes ont été arrêtées. Ce sont des arrestations à motivation politique. C’est clair
».

RFI a eu le procureur de la République au téléphone. Celui-ci assure ne pas avoir eu connaissance de ces arrestations.

« Voilà qui confirme qu’il n’y a aucune action judiciaire à l’encontre du MRD et que tout cela est politique », conclut Daher Ahmed Farah.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.