Sénégal: disparition de Cheikh Tidiane Sy, Grand Khalife de la confrérie Tidiane

Serigne Cheikh Tidiane Sy lors du Maouloud de 2009.
© Asfiyahi.org

Le Sénégal est en deuil après la disparition de Serigne Cheikh Tidiane Sy «al-Makhtoum», Grand Khalife de la confrérie Tidiane, âgé de 91 ans, a-t-on appris ce jeudi 16 mars. Le plus haut responsable de la première confrérie en nombre de fidèles du pays était un homme très respecté. Les hommages et les condoléances se succèdent.

C’est un ciel gris qui accompagne la tristesse de la population. Grand Khalife depuis 2012, homme de savoirs, Cheikh Tidiane Sy « al-Maktoum » était respecté par tous les musulmans, pas seulement ceux de sa confrérie, comme l'explique l’historien Massamba Gueye. « C’est cela que ressent le Sénégal aujourd’hui, un vide. Et on l’appelait "al-Markhtoum", qui en arabe signifie "le caché". Et c’est ce mystère sur sa vie qui aujourd’hui entoure le ciel et le ciel est gris », a-t-il déclaré.

Cette disparition du Grand Khalife des Tidianes fait la Une des journaux qui ont retardé leur parution. La rue pleure aussi ce grand chef. Ibrahim et Souleymane ont décrété une journée de deuil. « Le Grand Khalife Tidiane était bon, gentil. Tout le Sénégal est en train de le pleurer », confient-ils. « Mais moi jusqu’à maintenant je pleure beaucoup. C’est la vie. C’est Dieu qui offre quoi… », concluent-ils.

Depuis que je suis petit, j'écoute tout ce qu'il dit. On a perdu un homme exceptionnel.
Ecoutez le reportage sur la douleur des Tidianes
16-03-2017 - Par Guillaume Thibault

Macky Sall a présenté ses condoléances

Comme le veut la tradition, Cheikh Tidiane Sy « al-Makhtoum » a été inhumé la nuit dernière à Tivaouane, ville sainte située à l'ouest du pays où s’est rendu en fin de matinée le chef de l’Etat Macky Sall pour présenter, comme des milliers de fidèles, ses condoléances. Massamba Gueye salue un homme, acteur politique engagé, qui a su s’enfermer dans le silence une fois nommé Khalife des Tidianes. « Il a eu une vie extrêmement active. Mais il est entré dans une retraite spirituelle définitive pour se consacrer à sa charge unique de spiritualité », explique-t-il encore.

Son frère désigné pour lui succéder

Après la disparition de Cheikh Tidiane Sy « al-Makhtoum », c’est son frère Serigne Abdoul Aziz Sy al-Amin qui a été désigné Grand Khalife de la confrérie Tidiane au Sénégal.

Serigne Abdoul Aziz Sy al-Amin incarne donc la voix de la confrérie Tidiane au Sénégal. Il maîtrise les rouages de cette confrérie.

A 17 ans déjà, son père alors guide de la confrérie, le prend comme bras droit à Tivaouane. Très tôt, il entre en contact avec les responsables religieux influents. A la mort de son père, la confrérie traverse une crise profonde. Abdoul Aziz Sy Junior est nommé porte-parole de la confrérie.

En parallèle à cette fonction, al-Amine joue un rôle très important dans les mouvements islamiques sénégalais. Il est membre-fondateur de la Ligue islamique mondiale, mais aussi de la Ligue des oulémas du Sénégal et du Maroc. Pays dont il est très proche. Abdoul Aziz Sy Jr est familier des rois du Maroc, où il préside régulièrement un grand événement culturel.

Parmi ses chantiers, ce responsable religieux s'est battu pour faire reconnaître l'enseignement de l'arabe. Mais à 89 ans, « son âge fort avancé semble être un handicap », relève un militant d'une association religieuse.

Mais c'est le personnage idéal pour atténuer les tensions au sein de la famille tidiane, souligne Bakary Sambe, le directeur du Timbuktu Institute.

Serigne Abdoul Aziz Sy al-Amin représente un homme de consensus qui à mon avis pourrait bien relever ces défis de l'unité.
Bakary Sambe
16-03-2017 - Par Bineta Diagne