Tchad: des peintures rupestres du site d'Archei vandalisées

La guelta d’Archei, Ennedi, au Tchad.
© © Céline Develay-Mazurelle

Les autorités sont en colère après les dégradations constatées sur les gravures rupestres classées au patrimoine mondial de l'humanité par des inconnus dans la région de l'Ennedi au nord-est du pays. Le ministre de la Culture Mahamat Saleh Haroun est très remonté et promet déposer plainte contre X dès ce lundi.

Les gravures rupestres de l’Archei sont des tableaux gravés sur les parois rocheuses du Nord-Est tchadien depuis des millénaires. Cette richesse culturelle a été inscrite au patrimoine mondial de l’humanité l’année dernière, mais il y a quelques jours on a découvert que des mains inconnues y ont écrit avec de la peinture à huile.

Colère du ministre de la Culture, Mahamat Saleh Haroun : « S’en prendre à ceci, c’est s’attaquer non seulement à la mémoire de nos ancêtres, mais aussi à l’histoire de notre pays. En ma qualité de ministre chargé du développement touristique, de la culture et de l’artisanat, je condamne ces actes barbares. Et, dès lundi, mon département déposera une plainte contre X, afin que les auteurs de ces actes ignobles soient recherchés et traduits devant la justice pour répondre de leurs actes ».

Le classement du site de l’Archei implique de la part du Tchad son entretien et surtout sa sauvegarde en l’état. C’est pourquoi le ministre appelle à l’esprit civique de tous : « Il en va de notre passé et de la construction de notre identité », a-t-il ajouté.
 

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.