Congo-Brazzaville: la directrice générale d'ECAir veut rassurer sur la compagnie

Un avion de la compagnie ECAir à l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle, le 18 août 2014.
© KENZO TRIBOUILLARD / AFP

Un déficit abyssal, des centaines de salariés qui ne sont plus payés, des avions cloués au sol depuis le 10 octobre 2016. Voilà ce qui reste de la compagnie aérienne nationale du Congo Brazzaville, ECAir, lancée en grande pompe en 2011 et à grand renfort d'argent public, près de 500 millions d'euros. Un rapport d'audit commandé en fin d'année par le ministère des Finances, confié aux cabinets congolais Cacoges et Rainbow et rendu public en février, met clairement en cause la gestion de l'entreprise en soulignant de possibles conflits d'intérêts avec certains partenaires, des anomalies dans les comptes, de nombreuses dépenses non justifiées, des charges d'exploitation exorbitantes, etc. La directrice générale d'ECAir Fatima Beyina Moussa répond à ces accusations au micro de RFI.

Pour elle, tout cela n'est que mensonge et mauvaise foi. Et si la compagnie a fait faillite, ce serait en fait faute de financements suffisants. Elle en veut pour preuve le fait que selon elle, le célèbre cabinet d'audit Ernst & Young, certifiait chaque année les comptes de l'entreprise.

Une certification par Ernst & Young, une des plus grandes signatures de l'audit mondial, prouve une bonne gouvernance d'entreprise...
Fatima Beyina Moussa
20-03-2017 - Par Florence Morice

Fatima Beyina Moussa assure par ailleurs qu'elle ne démissionnera pas. La directrice générale d'ECAir répond aux membres du mouvement citoyen Ras-le-bol qui ont organisé la semaine dernière un sit-in pour réclamer son départ après la publication du rapport d'audit accablant sur la gestion de l'entreprise et alors que ECAir est en cessation de paiement depuis octobre dernier, laissant des centaines de salariés sans salaire. En réponse Fatima Beyina Moussa accuse les auditeurs d'avoir travaillé « à charge », et promet que l'interruption des activités de la compagnie « n'est que temporaire, le temps de repartir sur des bases plus solides ».

Ce sont des personnes que je ne connais pas, qui ne pas des employées d'ECAir...
Fatima Beyina Moussa
20-03-2017 - Par Florence Morice

Fatima Beyina Moussa assure qu'un mémorandum d'entente a été signé avec la Compagnie Ethiopian Airlines sur un partenariat technique et sur la formation. Partenariat, assure la directrice générale qui « pourrait être transformé en partenariat stratégique ».