Centrafrique: une mosquée de Bria cible d'une attaque meurtrière

Entrée de Bria, RCA, le 11 mars 2015.
© RFI/Pierre Pinto

En République centrafricaine, une nouvelle attaque a secoué l'est du pays, vendredi 24 mars. Elle a visé le quartier peul et musulman de la ville de Bria, au nord de Bakuma. Et fait rare, selon plusieurs sources, c'est la mosquée qui aurait été visée à l'heure de la prière du vendredi. Le bilan fait état de trois morts et une dizaine de blessés, selon des sources humanitaires.

C'est vers 13h que les premiers tirs ont résonné dans le centre de Bria. Dans le quartier de Gologo très exactement, quartier peul et musulman de la ville. Selon le FPRC (Front populaire pour la renaissance de Centrafrique), groupe armé issu de l’ex-Seleka, un Peul aurait provoqué la population en tirant sur un groupe en deuil. Des « citoyens soldats », comme il les désigne, auraient alors répliqué.

Faux, répond l'UPC (Union pour la paix en Centrafrique), une autre faction de l’ex-rébellion Seleka, selon laquelle c'est un groupe d'autodéfense proche du FPRC qui a attaqué et visé la mosquée de Gologo et les fidèles en pleine prière du vendredi.

Tous sont d'accord en tout cas pour dire que les forces de la Minusca se sont interposées. De sources humanitaires, les tirs ont duré jusque vers 15h30. Le bilan fait état de trois morts au moins et douze blessés par balle et armes blanches.

Une indication de plus qui prouve que dans l'est les violences se poursuivent. Par ailleurs, dans la région de Bakouma, une offensive des FPRC et alliés est en cours depuis lundi.