Republier
RDC ONU

RDC: les enjeux du renouvellement de la Monusco

Aveba, Province de l’Ituri, RD Congo: le commandant du contingent bangladais de la MONUSCO, aux côtés du chef des opérations, surveille le déploiement des troupes lors de l’opération «UPPERCUT» contre la milice FRPI, en mars 2017.
© Photo MONUSCO/Force

Ce vendredi 31 mars, le Conseil de sécurité des Nations unies doit renouveler le mandat de la Monusco, la mission de l'ONU en RDC. Une obligation formelle chaque année, mais aussi l'occasion de renégocier le mandat de cette mission en place en RDC depuis 1999 et particulièrement coûteuse. Dans un contexte préélectoral tendu dans le pays et alors que de nouveaux foyers de tension sont apparus ces derniers mois, l'un des enjeux est celui de réduire ou non le nombre de casques bleus sur le terrain.

Pour les Etats-Unis, les 19 815 casques bleus en RDC sont trop coûteux mais aussi trop peu efficaces pour que leur nombre soit maintenu tel quel. Ils voulaient que ce chiffre soit réduit à 15 000.

En face la France, qui a dirigé les négociations pour le renouvellement du mandat ces dernières semaines, a plaidé pour une réduction minimum, vue la crise politique en cours et les élections cruciales prévues d'ici la fin de l'année.

Au final les 15 pays membres du Conseil de sécurité semblent avoir trouvé un compromis. L'effectif maximum autorisé sera réduit de 3000 personnes pour passer à 16 000 environ.

Sur le terrain, cela se traduira par une baisse d'un peu moins de mille casques bleus, sachant que 16 893 soldats sont effectivement en RDC. Un compromis qui devrait également satisfaire les autorités congolaises. Kinshasa plaide depuis des semaines pour une réduction des troupes, trop peu efficaces selon elle face à des groupes armés ou des conflits ethniques.

Au-delà de la protection des civils, l'autre enjeu c'est l'organisation des élections. La nouvelle résolution devrait mettre l'accent sur cet aspect. Offrir une assistance logistique mais aussi renforcer les capacités de la mission pour s'assurer que des législatives et une présidentielle soient bien organisées d'ici la fin de l'année.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.