Afrique du Sud: important remaniement ministériel, Pravin Gordhan remercié

Le ministre des Finances sud-africain Pravin Gordhan (ici le 14 mars 2016) a été remercié.
© REUTERS/Siphiwe Sibeko

Quinze membres du gouvernement ont été remerciés. La nouvelle est tombée tard dans la soirée de jeudi, vers 23h, après une semaine d’attente et de spéculation. Spéculations qui ont commencé lundi, quand le président Jacob Zuma a rappelé d’urgence son ministre des Finances en tournée à l’étranger.

Neuf ministres et six ministres adjoints, c’est une importante réorganisation. Principale victime : Pravin Gordhan, qui perd son porte de ministre des Finances. Depuis des mois, le chef de l’Etat et son ministre s’affrontent publiquement, notamment sur la gestion des finances publiques.

Gordhan s’est opposé à plusieurs projets jugés trop coûteux. Et le chef de l’Etat est accusé d’avoir voulu s’en débarrasser pour pouvoir contrôler le trésor.

Autre victime de ce remaniement, Blade Nzimande, le leader du Parti communiste. Cet allié historique de l’ANC, le parti au pouvoir, était devenu très critique du gouvernement de Jacob Zuma.

Mercredi, le parti communiste a d’ailleurs menacé de retirer ses ministres du gouvernement si le président Zuma se débarrassait de Pravin Gordhan. Le divorce entre ces deux partenaires est désormais consommé.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.