Maintien de la paix: l'ambassadrice américaine à l'ONU confirme les coupes

Des casques bleus de la Monusco à Goma, en novembre 2016.
© Eduardo Soteras / AFP

L'ambassadrice américaine aux Nations unies a précisé dimanche 2 avril la ligne politique de Washington au sein de l'organisation. Interrogée par plusieurs réseaux de télévision, Nikki Haley a affirmé que les Etats-Unis de Donald Trump allaient changer l'ONU de l'intérieur. Premier objectif : faire des économies, supprimer le gaspillage et la corruption, et notamment dans le secteur des opérations de maintien de la paix. En RDC, la Monusco comptera quelque 500 casques bleus en moins sur le terrain.

Nous avons commencé à réformer le maintien de la paix et réduit les troupes en République démocratique du Congo. Nous allons faire un bilan stratégique sur ce pays en septembre. Nous voulons être sûrs d'envoyer des troupes pour avoir des élections crédibles et protéger la population. Nous voulons que les pays contributeurs de troupes bénéficient d'un système transparent, nous voulons éliminer la corruption et les abus sexuels. C'est un changement de culture auquel nous assistons au sein de l'ONU. La négociation avec le Congo a commencé avec mon arrivée, nous allons continuer. Je suis en lien constant avec le secrétaire général et les Etats membres, afin de parvenir à des dépenses plus intelligentes. Nous voulons cesser d'ajouter des troupes au maintien de la paix sans raison. Nous voulons être plus intelligents dans la résolution des problèmes du monde au lieu d'être plus nombreux.
Nikki Haley
03-04-2017 - Par Anne-Marie Capomaccio