Kasaï: «Les crimes ne resteront pas impunis», promet Kabila

Le président Joseph Kabila, au palais du Peuple à Kinshasa, mercredi 5 avril 2017, lors de son discours à la nation.
© REUTERS/Kenny Katombe

En RDC, à l'occasion de son discours sur l'état de la nation, Joseph Kabila a aussi évoqué la situation dans les Kasaï, ces provinces dans le centre de la RDC secouées par les violences d'éléments se revendiquant adeptes du chef coutumier Kamuina Nsapu, tué en août 2016 par les forces de l'ordre. Joseph Kabila a annoncé la mise en place d'un « secteur opérationnel » dans la région pour rétablir l'autorité de l'Etat. Il a aussi promis que la justice serait rendue et a lancé un appel au calme.

Il est clair que les responsables présumés de toutes les exactions et crimes graves sur les civils, dont à ce jour sept militaires des forces armées, déjà aux arrêts, répondront de leurs actes devant la justice. De la même façon, les crimes commis par les miliciens sur les paisibles citoyens, les agents de l’ordre et ceux des Nations unies, ne resteront pas impunis. En attendant, je lance un appel au calme dans le Kasaï-Central et j’invite les quelques jeunes entraînés dans des aventures sans lendemain aux conséquences dévastatrices pour nos populations de provinces affectées à déposer les armes et à cesser leurs actions criminelles.
Ecoutez un extrait du discours du président Joseph Kabila
06-04-2017 - Par Léa-Lisa Westerhoff