Côte d'Ivoire: quand le PDCI rêve de reconquérir le pouvoir

Le 12e congrès du PDCI à Abidjan, le 3 octobre 2013. (Photo d'illustration)
© AFP PHOTO/SIA KAMBOU

En Côte d'Ivoire, comment reconquérir le pouvoir ? Pendant trois jours, la question était au coeur d'un séminaire du PDCI, qui s'est achevé ce samedi 8 avril. Allié au RDR d'Alassane Ouattara depuis 2011, le plus vieux parti ivoirien rêve de reprendre la présidence en 2020. A trois ans des prochaines présidentielles, il cherche ainsi à se réorganiser.

Remettre le parti en ordre de bataille d'ici à 2020, voilà l'objectif pour le PDCI. L'ancien parti unique s'était quelque peu endormi, il s'agit de le réveiller, confie un cadre à RFI. Afin de remobiliser les militants et les inscrire sur les listes électorales, un travail de terrain doit notamment être engagé.

Arrivé second derrière le parti d'Alassane Ouattara lors des dernières législatives, le PDCI veut ainsi redevenir une machine à gagner. Allié depuis 2011, le parti du président ivoirien est de plus en plus vu comme un rival. Pour la grande majorité des cadres du PDCI, pas question de répéter le scénario de 2015 et de ne pas avoir de candidat lors de la prochaine présidentielle.

Au nom de l'alternance, le RDR va-t-il accepter de se ranger derrière un homme du PDCI ou les anciens amis seront-ils face à face en 2020. Quoi qu'il en soit, certains se préparent et dans les couloirs, on réfléchit déjà à de potentiels candidats. Le nom du vice-président Daniel Kablan Duncan est notamment avancé par certains.