Ouganda: la militante des droits des femmes Stella Nyanzi arrêtée

Le Dr. Stella Nyanzi (G) au Kings College de Londres, le 1er juillet 2014.
© APN program assistant Dagan Rossini

L'universitaire et militante Stella Nyanzi a été arrêtée à Kampala, ce vendredi 7 avril au soir. Deux charges ont été retenues contre elle : outrage à la personne du président et à la première dame, appel au public pour collecter des fonds pour des serviettes hygiéniques sans autorisation. Ceci fait suite à des attaques répétées contre la première dame qui est aussi ministre de l'Education, et qui n'a pas respecté une promesse de campagne de son mari : fournir des protections hygiéniques aux jeunes filles dans les écoles.

Les jeunes filles ougandaises font face à un fort taux de déscolarisation à cause des difficultés à accéder aux protections hygiéniques. Yoweri Museveni avait pourtant promis pendant la campagne présidentielle des distributions gratuites dans les écoles pour lutter contre ce phénomène. Une promesse sur laquelle est revenue la ministre de l'Education, faute de moyens, a-t-elle justifié.

A la suite de cela, Stella Nyanzi a lancé une campagne de levée de fonds et de distribution de serviettes hygiéniques. Une campagne en ligne virulente dans laquelle elle attaque directement Janet Museveni. Ces attaques sont toujours assorties d'un vocabulaire fleuri, choquant une part de la classe politique ougandaise.

« Elle mène sans cesse des batailles sur les réseaux sociaux qui, nous pensons, ne servent pas nos intérêts ni les siens », a déclaré ce samedi Emilian Kayima, le porte-parole de la police à Kampala lors d'une conférence de presse. Des organisations de défense des droits civiques ont fait part de leur inquiétude devant ce qu'ils considèrent comme une atteinte à la liberté d'expression. Stella Nyanzi devrait comparaître devant la justice ce lundi.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.