Mauritanie: l'annonce d'un référendum constitutionnel fait toujours débat

Le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz.
© LINTAO ZHANG / POOL / AFP

En Mauritanie l'annonce d'un référendum constitutionnel - dont la date n'a pas encore été fixée - continue de faire débat. Plusieurs juristes ont déjà fait savoir que le président Ould Abdel Aziz violerait la loi fondamentale s'il persistait dans sa démarche. Et désormais ce sont les sénateurs, qui ont voté contre le projet de réforme constitutionnelle, qui marquent leur désaccord avec le référendum.

Pour rappel, la réforme constitutionnelle prévoit notamment la suppression du Sénat et le changement de drapeau. Les sénateurs ont rejeté le projet, mais le chef de l'Etat a refusé d'y renoncer et demande maintenant au peuple de trancher en se référant à l'article 38 de la Constitution, qui lui donne le droit d'organiser un référendum, mais qui selon ses détracteurs ne permet pas d'être invoqué pour modifier la Constitution.

Pour les sénateurs frondeurs, les réformes proposées ne sont « ni le fruit du consensus, ni pertinentes », elles doivent donc être abandonnées. C'est ce qu'explique Cheikh Ould Sidi Ould Hanena, sénateur de l'UPR, le parti présidentiel, et président de la Commission de suivi du projet de réforme constitutionnelle au Sénat. Il espère encore que le référendum n'aura pas lieu.

Cette réforme a été rejetée par le Sénat et nous pensons que c'est la seule voie pour passer cette réforme donc...
Cheikh Ould Sidi Ould Hanena sénateur de l'UPR
10-04-2017 - Par Marie-Pierre Olphand

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.