Republier
Allemagne

Famine en Afrique et au Yémen: un «appel humanitaire» lancé à Berlin

(g à d) Le ministre allemand des Affaires étrangères Sigmar Gabriel, le patron du HCR Filippo Grandi, le président du Comité international de la Croix-Rouge Peter Mauer et le ministre allemand du Développement Gerd Müller, à Berlin, le 12 avril 2017.
© STEFFI LOOS / AFP

L'Allemagne alerte la communauté internationale au sujet de la famine. Ce mercredi soir, un «appel humanitaire de Berlin» a été lancé par les ministères allemands des Affaires étrangères et du Développement, diverses organisations internationales comme le CICR, le HCR, et des ONG humanitaires basées dans les pays touchés : le Nigeria, la Somalie, le Yémen ou encore le Soudan du Sud.

Baptisé « Debout ensemble contre la famine », ce texte vise a tirer la sonette d'alarme pour venir en aide à 20 millions de personnes touchées par le manque de nourriture dans ces régions. Selon l'ONU, près de 4,5 milliards de dollars sont nécessaires d'ici juillet pour acheminer de l'aide dans les 4 pays principalement touchés. Sauf que pour l'instant, l'ONU n'a touché que 20% des fonds nécessaires.

« L'argent nécessaire pour empêcher la famine ne représente qu'une fraction des dépenses militaires militaires mondiales », a déclaré à la presse Sigmar Gabriel.
Le chef de la diplomatie allemande a présenté son pays comme un exemple, rappelant que son assistance humanitaire à l'Afrique avait doublé en 2016. « Nous sommes un des plus importants donateurs, mais nous ne pouvons pas vaincre cette crise seuls », a expliqué le ministre.

D'où cet appel de Berlin destiné à entraîner une prise de conscience. Le texte demande une action rapide et urgente des donateurs ainsi qu'une intensification des programmes d'aide. Mais vu le manque de générosité actuelle des bailleurs, le document se tourne aussi vers le secteur privé et les citoyens.

Invité à Berlin, le CICR salue l'initiative allemande. « C'est absolument nécessaire. Nous manquons de temps pour faire face à cette crise. Donc tout ce qui peut aider, qui peut attirer l'attention, est bienvenue. Maintenant le niveau de crise humanitaire dans le monde est sans précédent. Il y a aussi la Syrie, l'Irak. Bien sûr nous avons besoin d'argent, pour la nourriture, les abris, les soins, mais la communauté internationale peut aussi aider autrement. Ces 4 pays sont touchés par des conflits armés. Donc toute pression diplomatique que les états peuvent exercer serait très utile », a déclaré à RFI la porte-parole du CICR Jennifer Tobias.

Les conflits armés sont en effet l'une des principales sources de malnutrition. L'appel de Berlin demande notamment aux bélligérants de faciliter le travail des humanitaires en leur accordant notamment une liberté de mouvement et d'accès aux populations.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.