Mahamat Mahdi Ali: «Le Fact n’est pas un groupe armé composé de mercenaires»

Le Fact est accusé d'aider les troupes du maréchal Khalifa Haftar (image d'illustration).
© Abdullah DOMA / AFP

Des accrochages sont signalés dans les environs de la base aérienne de Tamenhant, près de la ville de Sebha, dans le sud libyen. Les combats opposent des groupes armés fidèles, pour les uns, au premier ministre Al Serraj et, pour les autres, au maréchal Khalifa Haftar. Une ONG, la Commission nationale des droits de l’homme en Libye, a récemment dénoncé l'implication de combattants du Front pour l'alternance et la concorde au Tchad (Fact) dans ces combats. Des accusations que rejette le président du Fact, l'ex-ministre tchadien Mahamat Mahdi Ali.

Mahamat Mahdi Ali : « Nous n’avons aucun intérêt à nous immiscer dans les affaires entre libyens »
16-04-2017 - Par Michel Arseneault