Republier
Tchad Libye

Mahamat Mahdi Ali: «Le Fact n’est pas un groupe armé composé de mercenaires»

Le Fact est accusé d'aider les troupes du maréchal Khalifa Haftar (image d'illustration).
© Abdullah DOMA / AFP

Des accrochages sont signalés dans les environs de la base aérienne de Tamenhant, près de la ville de Sebha, dans le sud libyen. Les combats opposent des groupes armés fidèles, pour les uns, au premier ministre Al Serraj et, pour les autres, au maréchal Khalifa Haftar. Une ONG, la Commission nationale des droits de l’homme en Libye, a récemment dénoncé l'implication de combattants du Front pour l'alternance et la concorde au Tchad (Fact) dans ces combats. Des accusations que rejette le président du Fact, l'ex-ministre tchadien Mahamat Mahdi Ali.

Mahamat Mahdi Ali : « Nous n’avons aucun intérêt à nous immiscer dans les affaires entre libyens »
16-04-2017 - Par Michel Arseneault

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.