Nigeria: l'aéroport d'Abuja rouvre après six semaines de travaux

L'aéroport international Nnamdi Azikiwe d'Abuja, peu avant sa fermeture pour travaux (photo d'archives)
© STEFAN HEUNIS / AFP

Après six semaines de fermeture pour réhabiliter la piste d'atterrissage, l'aéroport de la capitale du Nigeria, Abuja, a rouvert mardi 18 avril, avec un jour d'avance sur le calendrier officiel. Le revêtement de la piste, des voies de taxi et du tarmac ont subi d'importantes réparations. Le terminal a également été rénové pour pouvoir accueillir des voyageurs handicapés, avec notamment l'installation d'ascenseurs dans la zone des départs. Les autorités aéroportuaires du Nigeria retrouvent le sourire. Et la compagnie du rail nigériane est satisfaite : elle a prouvé durant ces six semaines sans vol civil au-dessus de la capitale fédérale que la ligne Abuja-Kaduna est fiable et sûre.

Hadi Sarika avait fait une promesse : démissionner si les travaux dépassaient le temps imparti. Il peut désormais pousser un gros « ouf » de soulagement. Son poste de ministre de l'Aviation est sauf. Cette réouverture, 24h avant la date prévue, est une bonne nouvelle pour la vie commerciale d'Abuja. Taxis, hôtels et restaurants étaient aux bords de la déprime.

C'est une bonne nouvelle aussi pour le gouvernement fédéral. Mais elle masque à peine les cafouillages provoqués par l'interruption des vols commerciaux durant six semaines. Air France, British Airways, la Lufthansa ou encore la South Africa Airways ont toutes refusé poliment d'atterrir à Kaduna. Seule Ethiopian an Airlines a joué le jeu. Et d'ailleurs c'est un avion en provenance d'Addis-Abeba qui a  inauguré la nouvelle piste d'atterrissage d'Abuja ce mardi à 11h du matin en temps universel.

En définitive, la compagnie du rail nigérian est la grande gagnante de la fermeture. La ligne à grande vitesse Abuja-Kaduna a connu de multiples pics de passagers. Les six semaines sans transport aérien civil au-dessus d'Abuja étaient une vraie aubaine pour le TGV nigérian. Les demandes d'achats wagons et locomotives supplémentaires pourraient s'accélérer. Car en moins d'un an le train reliant Abuja à Kaduna est un immense succès populaire.