Libye: une délégation de Misrata en visite à Moscou

Le ministre adjoint aux Affaires étrangères, Mikhail Bogdanov, a reçu des représentants de la délégation de Misrata. .
© /Photo d'archives/REUTERS/Aziz Taher

La Russie manifeste à nouveau sa volonté de s'impliquer dans la recherche d'une solution à la crise libyenne. Elle reçoit depuis lundi une délégation de la ville de Misrata. Cette délégation regroupe des personnalités militaires et civiles dont le président du conseil militaire de Misrata de mouvance islamiste. Moscou, qui a reçu le maréchal Khalifa Haftar à deux reprises à Moscou, affiche sa volonté de dialoguer avec tous les partis libyens afin d'arriver à une solution pacifique pour la Libye.

C'est la première fois que la capitale russe reçoit des islamistes libyens. Les membres de la délégation ont rencontré des responsables du ministère de la Défense tout comme du ministère des Affaires étrangères russes.

Mikhail Bogdanov, ministre adjoint aux Affaires étrangères, a rappelé, suite à cette rencontre, la position ferme de la Russie. Il a insisté sur l'importance de mettre en place un vrai dialogue national. Seul un Etat souverain en Libye pourra faire face au terrorisme, indique un communiqué diffusé par le ministère russe.

Moscou, qui est accusé d'être l'allié du maréchal Khalifa Haftar, a toujours affirmé qu'elle discute avec toutes les parties libyennes afin de trouver une solution acceptable à la crise.

Influence grandissante de la Russie

Selon plusieurs experts, en recevant les islamistes libyens, Moscou cherche à avoir plus d'influence sur la scène libyenne et risque de dépasser Washington. Depuis l'arrivée de Donald Trump, les Etats-Unis n'ont pas réussi à formuler une position claire sur cette crise.

A noter que cette visite intervient après des consultations bilatérales avec l'Algérie sur les questions de la sécurité. Fortement impliqué dans le dossier libyen, Alger avait établi un réseau de relations avec les Frères musulmans et plusieurs autres mouvances islamistes à Tripoli.