Enlèvement de sœur Gloria: les enquêteurs colombiens font le point sur l'enquête

La religieuse colombienne soeur Gloria enlevée au Mali.
© Capture d'écran du site actuall.com

Au Mali, on est toujours sans nouvelles de sœur Gloria, la religieuse colombienne enlevée dans le sud du pays par des hommes armés le 7 février dernier. La police colombienne s'est rendue sur place pour enquêter. Les policiers sont de retour à Bogota et se sont exprimés dans les médias.

Au Mali, il y a comme une chape de plomb autour de l'affaire de l'enlèvement de la sœur Gloria. Mais le général Fernando Murillo, à la tête de la division anti-kidnapping de la police colombienne, s'est montré un peu plus prolixe sur l'avancée de l'enquête.

Dans un entretien à l'agence de presse Reuters, le général explique qu'une équipe internationale menée par la France recherche la sœur mais que plusieurs sources estiment qu'elle aurait été cachée au Burkina Faso. Aucune demande de rançon, ni aucune preuve de vie n'ont été communiquées aux autorités pour l'instant.

Mais le général, qui cite des rapports des services de renseignements, explique que la katiba Macina, dirigée par le prédicateur Amadou Koufa est sûrement responsable de ce rapt.

Fernando Murillo poursuit : « son enlèvement est une erreur, dit il, nous pensons qu'elle n'était pas la cible ». On a récemment appris que deux personnes de nationalité française étaient de passage à la paroisse de Karangasso le jour où la sur Gloria a été enlevée.

La Colombienne n'est pas la seule otage en ce moment au Sahel. Huit autres personnes sont actuellement détenues dans la région.