Tension entre le Maroc et l’Algérie à propos d’un groupe de migrants

(Illustration) Des migrants fuient une opération de police le 2 juillet 2015 à Tanger.
© AFP PHOTO / FADEL SENNA

Nouvelle montée de tension entre le Maroc et l'Algérie. Cette fois, à propos d'une cinquantaine de migrants syriens qui auraient été acheminés à la frontière marocaine par des soldats algériens depuis une semaine, selon des ONG de ce pays, notamment le Groupe antiraciste d’accompagnement et de défense des étrangers et migrants (Gadem). Le ministre marocain des Affaires étrangères a convoqué, il y a deux jours, l'ambassadeur algérien à Rabat pour lui faire part de la « profonde préoccupation » du royaume. Et ce dimanche, le ministre algérien des Affaires étrangères a, à son tour, convoqué l'ambassadeur du Maroc pour lui signifier « le rejet catégorique » par Alger des accusations portées par Rabat.

Les témoignages concordent sur le fait qu’ils auraient été conduits vers le Maroc par des militaires algériens.

Hicham Rachidi
24-04-2017 - Par Esdras Ndikumana

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.