Sahara occidental: vers un règlement après le retrait du Front Polisario?

Le centre-ville de Laâyoune, ville la plus importante du Sahara occidental.
© Bjørn Christian Tørrissen/CC/Wikimedia Commons

Le Conseil de sécurité de l'ONU a voté à l'unanimité le renouvellement de sa mission au Sahara occidental pour un an. Quelques heures auparavant, le Front Polisario avait assuré qu'il se retirait de la zone tampon de Guerguerat. Un gage positif pour l'ONU qui espère relancer des négociations pour un règlement du conflit très rapidement.

Avec notre correspondante à New YorkMarie Bourreau

Le secrétaire général Antonio Guterres avait prévenu : il voulait arriver à une dynamique positive pour un règlement du conflit au Sahara Occidental. Cet espoir s’est cristallisé autour de la zone tampon de Guerguerat dont les Marocains s’étaient déjà retirés au mois de février. Le royaume chérifien conditionnait depuis la reprise de pourparlers au retrait du Front Polisario.

C’est chose faite, visiblement sous très forte pression des Etats membres et de l’ONU. Le Front Polisario a annoncé son départ effectif de cette zone à la frontière mauritanienne quelques heures à peine avant le vote de la résolution renouvelant pour un an le mandat de la MINURSO.

L’ONU espère maintenant que cette annonce amorce un début de sortie de crise. Un nouvel envoyé spécial en remplacement de Christopher Ross démissionnaire doit être nommé prochainement.

L’unanimité du Conseil envoie un signal très fort et perçu comme encourageant du côté des Marocains comme du Front Polisario pour aboutir à une solution politique au conflit.