Afrique du Sud: des figures de l'ANC déjà en campagne pour la tête du parti

La course à la succession de Jacob Zuma à la tête de l'ANC n'est pas encore ouverte, mais plusieurs personnalités ont d'ores et déjà annoncé leur candidature.
© REUTERS/James Oatway

En Afrique du Sud, les candidatures se précisent dans la course pour prendre la présidence de l'ANC, le parti au pouvoir, en fin d'année. L'ancien trésorier du parti majoritaire, Mathews Phosa, vient de se déclarer officiellement candidat. Critique vis-à-vis des dérives du leadership du parti au pouvoir, il entend défendre la démocratie sud-africaine contre «la dictature».

Les candidatures à la présidence du Congrès national africain (ANC) s'ouvriront officiellement en juin, mais plusieurs figures du parti ont déjà commencé leur campagne, plus ou moins officiellement.

L'ancien trésorier du parti majoritaire, Mathews Phosa, a accepté ce week-end la nomination d'une branche locale de l'ANC pour concourir à la présidence du parti. Très critique vis-à-vis du président Jacob Zuma, il porte aujourd'hui un regard très sombre sur l'avenir.

« Notre parti est en lambeaux », a-t-il déclaré, estimant que l'ANC aura du mal à obtenir plus de 49% des suffrages lors des élections nationales de 2019.

Mathews Phosa a été l'un des premiers à demander à Jacob Zuma de démissionner. Il estime aujourd'hui que le président « est trop dangereux » et qu'il pourrait « faire de l'Afrique du Sud une dictature ».

L'ancien trésorier de l'ANC a d'ailleurs affirmé que de nouvelles révélations compromettantes pour le président vont être faites « dans les prochaines semaines ».

Pour l'heure, les favoris dans la course à la présidence de l'ANC sont d'une part Cyril Ramaphosa, soutenu par la confédération syndicale Cosatu, et d'autre part Nkosazana Dlamini-Zuma, la favorite du clan Zuma.

Par ailleurs, la ministre du Logement Lindiwe Sisulu semble aussi intéressée par le poste et le nom de l'ancien président par intérim Kgalema Motlanthe est également évoqué.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.