Republier
Algérie

Législatives en Algérie: dernier jour pour convaincre les électeurs de voter

«Faites entendre votre voix», indique une affiche dans les rues d'Alger.
© Ryad KRAMDI / AFP

En Algérie, la campagne électorale pour les législatives du 4 mai prend fin ce dimanche 30 avril. L’un des enjeux de cette élection, qui pourrait esquisser les prémices de la succession du président Bouteflika, ce sont les partis islamistes. La plupart d’entre eux, qui se sont posés en opposant au quatrième mandat, ont décidé de participer aux élections en s’alliant. Mais le plus dur reste encore de convaincre les Algériens de voter. Notre correspondante a suivi les militants du Mouvement de la société pour la paix (MSP), le principal parti islamiste du pays, à Alger.

Casquette blanche sur son foulard noir, Hadjer Rezig, 25 ans, distribue des tracts. C’est la plus jeune du groupe. « J’ai un master en droit, j’aime la politique, témoigne-t-elle, mais à Alger, ce n’est pas facile de faire campagne. »

A Alger, le taux de participation officiel aux dernières législatives était de 30%. Les passants sont difficiles à convaincre. « On espère qu’après l’élection ils reviendront. Il ne faut pas que ce soit juste pendant la campagne électorale et après, au revoir, c’est fini, ils ne se préoccupent plus du peuple », affirme-t-il.

Ahmed Bourmad, candidat, sourit en haussant les épaules. « On a mis l’accent sur la responsabilisation de l’élu, mais le citoyen est aussi responsable. Responsable de son choix », souligne-t-il.

Dans le groupe, il y a également Louisa Malek, 47 ans, enseignante. Elle a réussi à convaincre les habitants de son quartier. « On inspire confiance parce qu’ils se reconnaissent en nous. Ils voient qu’on leur ressemble », estime-t-elle.

Il n'empêche. Ils sont nombreux ceux qui disent qu’ils n’iront pas voter jeudi 4 mai. « Chez les jeunes surtout, il y a un grand désespoir », reconnaît-elle.

En 2012, le Mouvement de la société pour la paix a obtenu 47 sièges de députés. Il espère en obtenir plus le 4 mai.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.