Congo-B: le Premier ministre s’attaque aux coupures d’eau et d’électricité

Vue de Brazzaville, capitale du Congo.
© Wikimedia/Jomako

Une année après sa nomination le Premier ministre congolais, Clément Mouamba, 73 ans, a tenu sa toute première conférence de presse jeudi 4 mai. Assisté par plusieurs ministres, il fait le tour d'horizon de la situation politique, économique et culturelle. Au plan social, il a épinglé les mauvaises prestations des deux compagnies nationales qui assurent la fourniture d'eau et d'énergie, annonçant leur réforme qui va intervenir dans l'immédiat. En attendant, les populations se plaignent.

L’échange entre le Premier ministre et la presse a duré un peu plus de deux heures en présence des trois quarts des membres de son gouvernement. Sans détour, Clément Mouamba a évoqué entre autres les questions sociales. Il a dit toute sa déception, notamment au sujet de la gestion et des prestations des sociétés nationales d’électricité et de distribution d’eau (SNDE).

« L’Etat veut investir, c’est pour gagner de l’argent. Même s’il n’en gagne pas, il ne doit pas en perdre. Or c’est totalement l’inverse qui se fait. La SNDE, c’est toujours un problème. Depuis des années, le déficit en eau est réel. C’est dû donc à des dysfonctionnements qu’il faut traiter. Des mesures doivent être prises. Pour l’électricité, c’est exactement pareil ».

Ces deux compagnies vont être réformées dans l’immédiat, selon le Premier ministre. Une annonce qui sonne comme de la délivrance chez certains Brazzavillois qui sont desservis en eau et en électricité par intermittence. Ils s’en plaignent : « Il y a deux semaines que l’eau ne coulait pas. On a vraiment souffert. Il faut aller dans des forages, payer de l’argent ».

Par le passé, le projet de privatiser ces deux entreprises n’avait pas abouti.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.