Afrique du Sud: des villageois en colère brûlent des fermes de Blancs

Champ de tournesols dans le nord-ouest de l'Afrique du Sud (photo d'illustration).
© Waldo Swiegers/Bloomberg via Getty Images

En Afrique du Sud, un nouvel incident qualifié de raciste provoque la colère. Des heurts ont éclaté lundi 8 mai dans une petite ville à 200 kilomètres à l’ouest de Johannesburg après la libération de deux fermiers blancs accusés d’avoir tué un adolescent noir. Leur libération sous caution a provoqué la colère des villageois qui ont mis le feu à des habitations appartenant à des Blancs.

L’incident remonte à il y a deux semaines. Un jeune de 16 ans, accusé par deux fermiers d’avoir volé des tournesols, décède en tombant de leur camionnette. Les fermiers assurent que la victime s’est brisé la nuque après avoir sauté du véhicule, alors qu’ils étaient est route vers le poste de police. Mais un témoin affirme que les deux fermiers blancs ont volontairement poussé l’adolescent du véhicule.

L’affaire est devant la justice. Lundi, les deux hommes, accusés de meurtre, ont été libérés sous caution. La nouvelle a aussitôt provoqué la colère de villageois qui ont mis le feu à plusieurs habitations appartenant à des Blancs. Au moins quatre maisons ont été incendiées.

La famille du jeune homme décédé parle de racisme. Les familles des fermiers dénoncent une récupération politique. En tout cas l’incident a ravivé les tensions raciales encore très vives dans le pays, notamment dans les zones rurales.

L’année dernière déjà, deux agriculteurs blancs ont été arrêtés pour avoir enfermé dans un cercueil un ouvrier noir qu’ils accusaient de vol.