Burundi: le Cnared perplexe après la nomination de Michel Kafando pour l’ONU

Le président du Cnared, Charles Nditije.
© RFI/Esdras Ndikumana

L'ONU a annoncé le vendredi 5 mai la nomination du Burkinabè Michel Kafando comme envoyé spécial des Nations unies au Burundi, en remplacement de Jamal Benomar, dont les autorités ne voulaient plus entendre parler. Du côté de l'opposition, on se félicite de la nomination d'un homme qui a « le profil » et qui a déjà fait ses preuves. Mais le Cnared n'est guère optimiste sur sa mission. Cette plateforme qui regroupe l'opposition en exil et une partie de l'opposition restée dans ce pays rappelle que le Britannique d'origine marocaine est le 5e représentant de l'ONU récusé par Bujumbura.

Nous avons quelques inquiétudes. Le contexte politico-sécuritaire se dégrade dangereusement.

Charles Nditije
09-05-2017 - Par Esdras Ndikumana

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.