Législatives: Leila Aïchi «dément catégoriquement» être hostile au Maroc

La candidate de La République en marche de la 9e circonscription des Français de l'étranger, Leila Aïchi, le 4 avril 2015.
© BERTRAND GUAY / AFP

En France, suite à la polémique suscitée par sa position sur la question de la souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental, Leila Aïchi, la candidate de La République en Marche aux législatives pour la 9e circonscription des Français de l'étranger a démenti avoir tenu des propos pro-Polisario. Dans son communiqué, la candidate indique, sur la question du Sahara occidental, soutenir « fermement la recherche d'une solution juste, durable et mutuellement agréée, sous l'égide des Nations unies ». Le 13 février 2013, la sénatrice Leila Aïchi avait indiqué au quotidien algérien Al Watan : «Le Sahara occidental n’appartient pas au Maroc, c’est un territoire dont le statut juridique n’est pas encore tranché » avait-elle déclaré.

Certains m'ont accusée de manière anonyme, ou pas d'ailleurs, d'être pro-Polisario et de défendre des positions hostiles au Maroc, je démens catégoriquement de telles accusations.

La candidate de la République en marche, Leila Aïchi, répond à la polémique
17-05-2017 - Par Houda Ibrahim

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.