RCA: les réfugiés de Bria manquent de tout

Entrée de Bria, RCA, le 11 mars 2015.
© RFI/Pierre Pinto

La situation humanitaire et sécuritaire est toujours très tendue à Bria, dans l'est de la Centrafrique. La semaine dernière, des violences entre anti-balaka et une branche de l'ex-Seleka ont fait des dizaines de morts et de blessés. Des milliers de personnes ont fui leurs maisons, dont certaines avaient été incendiées. Les déplacés se sont regroupés autour du camp de la Minusca, dans des conditions d'une extrême précarité. Ce site, qui accueillait déjà 3 000 personnes, en dénombre, depuis, plus de 20 000.

J’ai été touché par leurs conditions de vie vraiment très pathétiques. Il y a certains qui dorment sur les feuilles mortes, qui ont dressé des tentes, mais qui n’ont pas de bâches. Ils sont à la merci du soleil et de la pluie. Il a déjà plu très fort. En tout cas, ils manquent du strict nécessaire pour les vivres et pour la protection. La violence continue encore et il n’y a aucune sécurité.
Père Éphène Poumaba
22-05-2017 - Par RFI

Le père Éphène Poumaba qui, à propos de la violence justement, parle de deux morts encore ce dimanche à Bria.