Tunisie: à Tataouine, la population soutient les manifestants

Mouvement de contestation à Tataouine en Tunisie, le 23 mai 2017.
© REUTERS/Zoubeir Souissi

En Tunisie, dans la région de Tataouine un manifestant est mort après avoir été percuté par une voiture de la garde nationale lors d’un mouvement de colère. Depuis près de deux mois, des habitants de la région sont mobilisés pour exiger des mesures pour le développement local. Depuis, la vie a repris son cours normal, mais les problèmes de fond persistent.

A l'entrée de la ville, des membres des forces de l'ordre, habillés en civil, sont en plein nettoyage. Le commissariat et la caserne de la garde nationale ont presque entièrement brûlé. Les vitres sont cassées, les murs et plafonds entièrement noircis par la fumée. A l'intérieur, on sent encore l'odeur de l'incendie.

Mais la vie a repris dans les rues de la ville. Attablé à une terrasse de café, Moktar, un chômeur de 55 ans, soutient les manifestants : « Nous avons du pétrole, du gaz, mais nous n’avons rien, rien… sauf le chômage ».

Un peu plus loin, cet instituteur condamne la violence des affrontements de lundi. Mais il trouve légitime que les manifestants réclament un emploi et des mesures pour le développement de la région : « Depuis l’indépendance, la région est toujours délaissée par le gouvernement, à partir de Bourguiba, puis Ben Ali, et même après la révolution depuis cinq ans, nous restons cinq ans à la même place. Rien n’a changé ».

Exemple parmi d'autres de la défaillance des services publics. Lundi, l'hôpital de Tataouine a dû faire venir depuis d'autres villes du pays, du matériel et des médecins spécialistes pour soigner les personnes blessées lors des affrontements.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.