Republier
RDC

RDC: polémique après l’attaque de la prison de Makala

Selon la police, de nombreux prisonniers dangereux et auteurs des crimes crapuleux se sont évadés de la prison de Makala, le 17 mai dernier.
© Alex Potemkin/Getty images

Plus d'une dizaine de jours après la spectaculaire attaque contre la prison centrale de Makala, à Kinshasa, au cours de laquelle plus de 4000 détenus se sont fait la belle, l’enquête continue pour comprendre ce qui s’est réellement passé cette nuit du 17 mai. En attendant, une seule personne a été sanctionnée pour cette évasion massive : le directeur de la prison. De quoi créer une polémique au sein de l’opinion.

Le colonel Thadée Kabisa, officier supérieur des forces armées, a été relevé de ses fonctions de directeur de la prison centrale de Makala, au lendemain de l’évasion massive des détenus, le 17 mai. Pour l’instant, il est le seul à avoir été sanctionné, ce qui agace les défenseurs des droits de l’homme. Selon eux, l’enquête court encore et il est impossible à ce stade de désigner un coupable.

« Moi je crois que la première personne qui devrait être sanctionnée, c’est le ministre de la Justice. Et toute l’autorité judiciaire. Ils ont le devoir de protéger les prisonniers », assure Emmanuel Cole, le président de la fondation Bill Clinton pour la paix.

D’autres activistes des droits de l’homme soutiennent que la situation à la prison centrale de Makala, le 17 mai dernier, relève d’une agression terroriste, une attaque nocturne venue de l’extérieur et non une révolte des prisonniers à l’intérieur du pénitencier. « C’est donc le dispositif sécuritaire qui a failli », conclut Me Georges Kapiamba de l’Association congolaise pour l’accès à la justice (ACAJ).

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.