Republier
Maroc

Maroc: d'où vient le mouvement «Al Hirak» qui proteste à Al Hoceïma?

Le leader du mouvement de protestation Nasser Zefzafi lors d'une manifestation à Al Hoceïma le 18 mai 2017, sept mois après le mort d'un vendeur de poisson.
© REUTERS/Youssef Boudlal

Dans le Rif marocain, la ville d'Al Hoceïma a été secouée par une nouvelle manifestation d'envergure hier soir, le 30 mai. Les protestataires réclament depuis six mois des aides pour améliorer la situation socio-économique dans cette ville portuaire enclavée du nord-est du pays. Le mouvement citoyen « Al Hirak » mobilise une large partie des habitants de la ville. Que sait-on de ce mouvement et de son organisation ?

L’arrestation et le transfèrement à Casablanca de leur leader Nasser Zefzafi ainsi que des principaux cadres du mouvement a provoqué, semble-t-il, un certain flottement au sein de l’organisation.

S’il existe un comité qui gère notamment la logistique, les manifestants assurent être unis et ne pas avoir de chef. Toutefois hier, le 30 mai, des figures féminines de la contestation ont émergé lors du rassemblement. Nawal, une mère de quatre enfants, s’est emparée du micro et a harangué deux heures durant la foule de manifestants.

Passé frondeur du Rif

Les protestataires se défendent par ailleurs des accusations qui émanent des voix officielles, accusant le mouvement de cette région berbérophone d’être financé par l’étranger ou encore d’avoir des vues séparatistes par rapport au pouvoir central. Ces accusations font écho au passé frondeur de la région du Rif vis-à-vis des autorités.

Les manifestants récusent également les accusations d’accointance avec les milieux religieux radicaux. Les protestataires rifains rectifient : ils soutiennent leur leader Nasser Zezafi, qui a interrompu le prêche de vendredi dernier, justement parce qu’il s’est opposé à ce qu'il estime avoir été une instrumentalisation de la religion pour discréditer le mouvement contestataire.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.