L'économie sud-africaine est entrée en récession

L’Afrique du Sud vient de connaître deux trimestres consécutifs de recul du PIB.
© Getty Images/Don Bayley

L'économie sud-africaine a reculé de 0,7% au premier trimestre de cette année. C’est le second trimestre de contraction, ce qui plonge techniquement le pays en récession. La baisse de la consommation ainsi que la baisse de la production d'électricité et de produits manufacturiers expliquent ce mauvais résultat. Mais cette récession a surpris les économistes qui tablaient sur une légère reprise. L'Afrique du Sud est la première économie du continent.

L’Afrique du Sud vient de connaître deux trimestres consécutifs de recul du PIB. Depuis la grande crise de 2009, les Sud-Africains n'avaient pas vécu un tel marasme.

Une mauvaise nouvelle qui a surpris tous les économistes, à commencer par ceux du Fonds monétaire international (FMI) qui tablaient sur une légère reprise. Car les deux grands piliers de l'économie vont mieux. L'industrie minière redémarre avec une croissance d'environ 13% et l'agriculture – qui voit s'éloigner les effets de la sécheresse de l'an dernier – bondit de 22%.

Mais c'était sans compter sur la défiance qui s'est emparée des autres secteurs. La production industrielle est en berne. General Motors a quitté le pays. Les services reculent et les dépenses de consommation sont en chute libre tandis que le taux de chômage bat des records : 28% au premier trimestre. Les Sud-Africains n'ont plus confiance. Ils redoutent le chômage et préfèrent épargner.

Pour couronner le tout, le gouvernement se serre la ceinture. Depuis que deux agences de notation ont dégradé la note du pays, il a lancé un programme d'austérité. Ce qui a pesé sur les investissements publics.