Mali: le ton monte contre le projet de révision de la Constitution

Bamako, mai 2016, photo d'illustration.
© Thomas Imo/Photothek via Getty

Au Mali, la fronde contre le projet de révision de la Constitution prend de l'ampleur, une nouvelle manifestation a été dispersée, hier, samedi 10 juin, à coup de gaz lacrymogène. Opposition et société civile accusent le gouvernement de vouloir renforcer les pouvoirs du président.

Les yeux encore rougis et le souffle court, Sougalo Sanogo ne décolère pas. Il a participé à cette manifestation, interdite par la municipalité qui invoque l'état d'urgence. Lui, estime que c'est plutôt une manière de bâillonner le peuple : « Dans un pays où le citoyen n’est pas libre de dire ce qu’il pense, c’est grave. C’est vraiment terrifiant. Au moment où on chantait l’hymne national du Mali, directement le commissaire de police a donné l’ordre de matraquer les manifestants»

Points de discorde

A côté de lui, Souleymane Maïga évoque un des nombreux points de discorde entre opposition et majorité parlementaire : « Il y a beaucoup de dispositions avec lesquelles nous ne sommes pas d’accord. Si on nous dit que le président de la Cour constitutionnelle sera nommé par le président de la République et que le président de la République va prêter serment devant cette même Cour constitutionnelle, nous pensons que cela ne tient pas la route. »

Grand débat

Le président aura également le pouvoir de nommer un tiers des futurs sénateurs si cette Constitution est entérinée par référendum. L'opposition politique et la société civile appellent aujourd'hui à un grand débat à Bamako, pour structurer la suite de la contestation.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.