Afrique du Sud: une banque s’interroge sur des transactions de Madiba Zuma

Le rand, la monnaie de l'Afrique du Sud.
© Getty Images/Don Bayley

En Afrique du Sud, une des plus grosses banques du pays menace de fermer le compte bancaire d’une des femmes du président Jacob Zuma. Selon la presse sud-africaine, la banque Absa aurait demandé à Tobeka Madiba Zuma, troisième femme du chef de l’Etat, de s’expliquer sur des transactions jugées douteuses. Une mesure qui surgit alors que les grandes banques internationales sont de plus en plus prudentes dans leurs relations avec la famille et les amis du chef de l’Etat.

Selon le Sunday Times, Absa aurait demandé des explications sur la provenance de millions de rands - devise sud-africaine - déposés sur le compte bancaire de la Première dame.

L’organisme financier lui aurait adressé un courrier, resté sans réponse. Il envisagerait également de fermer le compte de Tobeko Madiba Zuma et de signaler les transactions jugées douteuses à l’Autorité de contrôles bancaires.

L’année dernière, cette même banque avait déjà fermé plusieurs comptes appartenant, cette fois-ci, à Duduzane Zuma, un des fils du chef de l’Etat, invoquant les mêmes raisons.

Absa a refusé de confirmer l’information mais les grandes banques du pays sont de plus en plus frileuses. Elles craignent d’être impliquées dans les différents scandales qui entourent le chef de l’Etat, son fils et la très controversée famille Gupta, au centre d’accusations de corruption.

Il y a deux ans, les quatre plus grosses banques du pays avaient fermé tous les comptes liés à cette famille parlant, là aussi, de transactions douteuses. Elles avaient également dû saisir la justice pour lui demander d’intervenir et d’empêcher le gouvernement de s’ingérer dans les affaires des groupes financiers.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.