Republier
RDC ONU Justice

Mort des experts de l’ONU: l’âge d’un des assassins présumés pose question

Deuxième audience, ce lundi, dans le procès des assassins présumés des deux experts de l'ONU, tué en mars dernier, en RDC.
© Getty Images/ Romilly Lockyer

Deuxième audience, ce lundi, dans le procès des assassins présumés des deux experts de l'ONU tués en mars dernier, en RDC. Après une première audience, lundi dernier, le procès s'est rouvert devant le tribunal militaire de Kananga capitale de la province du Kasaï-central. Dans ce dossier, seize personnes sont accusées, mais seules deux se trouvent dans le box des accusés. Et aujourd'hui, c'est l'âge de l'un de ces deux prévenus qui a occupé une bonne partie des débats.

C’est l’âge d’Evariste Ilunga Lumu qui fait débat. Car dans les procès-verbaux, ce jeune homme, un élève en train de préparer son bac au moment de son arrestation, est âgé de 22 ans. Mais lui dit n'avoir que 17 ans et c'est ce qu'il a déclaré à l'ouverture du procès lundi dernier.

Résultat : ses avocats ont soulevé cette contradiction. Le juge a donc décidé que le jeune homme subirait un examen médical pour statuer sur son âge.

Autre problème soulevé par la défense, celui de la juridiction devant laquelle se tient ce procès. Un tribunal miliaire alors que les prévenus  sont des civils. Pour les avocats de la défense, le tribunal militaire devrait donc être déclaré incompétent.

Enfin, la qualité des procès-verbaux est mise en doute par les avocats des prévenus. Ils estiment que les interrogatoires se sont déroulés dans des conditions irrégulières avec des agents qui n'ont pas décliné leur identité. Ils demandent donc le rejet de ces PV.

Trois exceptions, des vices de procédure selon les avocats de la défense, sur lesquelles le juge a promis de statuer mercredi prochain.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.