Republier
Mali

Mali: deux attaques attribuées aux jihadistes dans le nord du pays

Vue aérienne des environs de Gao.
© RFI/David Baché

Au Mali, deux nouvelles attaques ont été signalées dans le nord du pays ce jeudi. Des actions attribuées aux mouvements jihadistes. L'une a eu lieu à Ansongo, dans la région de Gao, l'autre à Hombori.

Non loin de la localité d’Ansongo, dans la région de Gao, c’est un véhicule de l’armée malienne qui a sauté sur une mine. Un militaire a été tué et deux autres blessés. Ils ont été transportés vers un hôpital. Des témoins ont vu la veille des hommes armés circuler dans les parages.

Au sud de Gao, dans la localité de Hombori, ce sont des hommes puissamment armés qui sont venus nuitamment sur les lieux à bord d’un véhicule. Ils ont visé deux cibles : le poste de douane et la brigade territoriale de la gendarmerie. Attaque, coups de feu. Des motos ont été également brûlées par les assaillants.

Sur place, un gendarme est pour le moment porté disparu. On ne sait pas s’il s’est retranché quelque part pour se mettre à l’abri ou s’il a été enlevé par les mêmes assaillants. Ces derniers, en repartant après l’attaque, auraient laissé sur place un drapeau des jihadistes.

Pour ces deux attaques, des responsables de l’armée malienne accusent les « terroristes ». La terminologie officielle pour désigner les jihadistes.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.