Bénin: des opposants au président Talon manifestent à Cotonou

Des opposants au président Talon marchent à Cotonou, Bénin, le 22 juin 2017.
© Yanick Folly / AFP

Au Bénin, le Front pour le sursaut patriotique (FSP), qui rassemble une vingtaine d'organisations, a pu organiser sa manifestation jeudi matin à Cotonou. Plusieurs centaines de personnes ont défilé dans le calme. Le préfet avait interdit cette marche et celle des partisans du président Patrice Talon qui voulaient aussi manifester le même jour, mais il a dû retirer son arrêté sur ordre du chef de l'Etat qui a par ailleurs demandé à ses partisans de ne pas se rassembler.

Le préfet ne peut pas interdire les marches, c'est ce que les manifestants ont scandé à la Bourse du travail avant de défiler. Cécil Adjévi, du parti pour la Libération du peuple : « Nous saluons cette décision du chef de l’Etat qui a bien compris que notre pression était trop forte parce que nous avons dit que quelles que soient les dispositions, nous devons marcher ».

Dans le cortège, des étudiants, des vendeuses déguerpies qui attendent d'être relogées, d'ex-agents des sociétés d'Etat licenciés. Comme Dine, trentenaire, il dénonce la gouvernance de Patrice Talon : « Sa politique a pris les jeunes comme cible à travers la liquidation sauvage des entreprises de l’Etat et la privatisation à outrance. Nous avons la privatisation du port, l’affermage des hôpitaux, Talon veut tout privatiser à son seul profit au détriment du peuple béninois ».

Aux côtés des leaders syndicaux, des responsables politiques de la Force cauris pour un Bénin émergent (FCBE), parti qui était au pouvoir, aujourd'hui membre du Front pour le sursaut patriotique avec une présence remarquée, celle d'Alassani Tigri, proche de l'ancien président Thomas Boni Yayi : « Aujourd’hui c’est le Front qui synthétise les aspirations, les revendications légitimes de notre peuple ».

De leur côté, les partisans de Patrice Talon ont suivi la consigne, ils n'ont pas marché.