Republier
RDC

RDC: qui sont les assaillants de Beni?

Membres des FARDC, ici en juillet 2016.
© RFI/Sonia Rolley

Des affrontements à l'arme lourde se sont produits jeudi 22 juin à Beni, dans la province du Nord-Kivu. Les Forces armées de la RDC étaient aux prises avec un groupe armé non identifié. On parle d'une coalition des groupes Maï Maï avec des ADF, des FDLR, des ex-M23 qui ont été rejoints par des anciens prisonniers. Bilan des affrontements jeudi, 13 assaillants tués et 15 faits prisonniers contre 3 morts dans les rangs des FARDC, et des nombreux blessés parmi la population civile.

La journée avait bien commencé, mais elle a été perturbée par des crépitements des balles. Des affrontements à l'arme lourde ont rapidement suivi. Effrayée, la population s'est mise à l'abri. Un obus a terminé sa course sur le toit d'une école où se déroulait la dernière épreuve de l'examen d'Etat, l'équivalent du bac.

Les FARDC faisaient face à un groupe armé, des Maï-Maï selon plusieurs habitants de la ville de Beni. Mais, quelques heures après les combats qui ont tourné à l'avantage de l'armée gouvernementale, un certain John Mangaiko a revendiqué cette attaque au nom du Mouvement national des révolutionnaires. Une nouvelle rébellion basée dans le Rutshuru, selon lui, et dont l'objectif serait de mettre fin au régime du président Kabila.

Omar Kavota, directeur exécutif du CEPADHO, pense, lui, qu'il s'agirait plutôt d'une coalition des groupes armés locaux et étrangers auxquels se seraient joints des détenus récemment évadés de la prison de Beni. Au regard de l'impressionnant matériel militaire dont disposerait cette coalition, le responsable du CEPADHO soupçonne des connexions politique et militaire avec une puissance extérieure.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.