Republier
RDC ONU Justice

Experts de l’ONU tués en RDC: début des interrogatoires pour quatre des accusés

Les experts de l'ONU Zaida Catalan (photo de 2009) et Michael Sharp ont été assassinés dans le Kasaï, en mars 2017.
© BERTIL ERICSON, TIMO MUELLER / TT News Agency / AFP

C’est la suite des audiences du procès des assassins présumés des deux experts de l'ONU tués en mars dernier en RDC. Un procès qui se déroule devant le tribunal militaire de Kananga, capitale de la province du Kasaï-Central. Dans ce dossier, 18 personnes sont accusées, mais seules quatre se trouvaient dans le box des accusés vendredi 23 juin pour le début des interrogatoires.

Pour le début de l'instruction au fond, vendredi, ils étaient quatre dans le box, un élève, un coupeur de noix de palme et deux pêcheurs. L'un d'entre eux est aussi chef de village.

Ils ont été interrogés sur leur appartenance au mouvement Kamuina Nsapu. Mais tous ont nié en faire partie. Et selon leur avocat, le ministère public n'a pu apporter aucune preuve pour démentir leur propos.

Autre fait marquant de la journée, le rejet de la liste des témoins de l'accusation, suite à un vice de procédure. La défense se prépare à présenter lundi 26 elle sa liste de témoins qui sera composée d'une dizaine de responsables congolais.

Ce qui est important, insiste l’un des avocats des accusés, c'est de remonter la filière pour identifier ceux qui étaient aux commandes. Et non pas uniquement ceux qui ont tiré.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.