Republier
RDC Religion

RDC: l'appel de la Conférence des évêques aux Congolais

Les évêques de la Cenco, à Kinshasa, le 21 décembre 2016 (photo d'illustration).
© REUTERS/Thomas Mukoya

«Le pays va très mal. Debout Congolais !». C'est l'alerte que les évêques de la RDC ont lancé hier, vendredi 23 juin, à l'issue de la 54ème assemblée plénière ordinaire. La Majorité présidentielle semble d'accord avec l'analyse, mais s'inscrit en faux sur les causes.

Dans ce message au peuple congolais, les princes de l’Eglise font un diagnostic sévère de la situation socio-économique du pays, avant de lancer un appel à la classe politique pour qu’elle se ressaisisse et applique intégralement l’accord du 31 décembre 2016.

La majorité présidentielle, qui est également mise en cause, ne rejette pas la totalité de l’analyse des évêques comme l'explique Lambert Mendé, porte-parole du gouvernement et membre du bureau politique de la majorité. « Malheureusement, les évêques prennent position pour un camp contre un autre. Lorsqu’on lit leur analyse -qui n’est pas nécessairement fausse dans les prémisses-, mais au niveau de l’analyse des causes, nous sentons comme un parti pris, nous sentons comme une réticence, à prendre de manière objective position et à appeler le rassemblement à pouvoir résoudre les problèmes qui sont internes au rassemblement et qu’ils veulent généraliser à l’ensemble de la classe politique ».

Pour les évêques, la situation se dégrade de façon inquiétante, une situation misérable due à la non-organisation des élections. Une minorité a pris en otage des millions de Congolais, ont affirmé les membres de la Cenco.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.