Zimbabwe: le pasteur Evan Mawarire de nouveau arrêté

Le pasteur Evan Mawarire, en exil en Afrique du Sud, lors d'une conférence à l'univerrsité Wits de Johannesburg, le 29 juillet 2016.
© MUJAHID SAFODIEN / AFP

Au Zimbabwe, un des leaders de la contestation anti-Mugabe a passé la nuit en prison. Le pasteur Evan Mawarire a été interpellé lundi 26 juin pour avoir publiquement soutenu des étudiants en grève. Mawarire s’est fait connaitre l’année dernière, quand il a lancé le mouvement This Flag, «Ce Drapeau» en français, sur les réseaux sociaux. Une campagne de protestation contre le gouvernement.

Selon l’avocat d’Evan Mawarire, celui se trouvait toujours ce mardi matin au poste de police d’Avondale, un quartier nord d’Harare où il a passé la nuit.

Il a été interpellé dans l’après-midi du lundi 26 juin alors qu’il apportait son soutien à des étudiants qui manifestaient contre l’augmentation des frais universitaires. Il est notamment accusé de troubles à l’ordre public.

Le fondateur du mouvement This Flag est déjà poursuivi par la justice. L’année dernière, il est devenu le fer de lance de la contestation du régime de Robert Mugabe et a participé à une vague de grèves et de manifestations violentes.

Craignant pour sa vie, il avait discrètement quitté le pays et a été arrêté à son retour au Zimbabwe il y a quatre mois. Aujourd’hui il est en liberté sous caution et son passeport lui a été confisqué. Evan Mawarire a été inculpé de tentative de sabotage du gouvernement et d’incitation à la violence. Son procès doit s’ouvrir au mois de septembre.