Biens mal acquis: le camp Sassou-Nguesso contre-attaque

Trois proches du président congolais Denis Sassou-Nguesso sont mis en examen dans l'affaire des biens mal acquis.
© REUTERS/Anis Mili/Files

Julienne Sassou-Nguesso l'une des filles président congolais, et son époux, Guy Johnson, ont été mis en examen la semaine dernière par la justice française. Selon l’AFP, ces deux personnalités seraient soupçonnées de blanchiment de détournement de fonds publics. Des accusations dans le cadre de l'affaire des biens mal acquis lancée par une plainte de l'ONG Transparency International. Me Viala, avocat de la famille Sassou-Nguesso et de l'Etat du Congo annonce une série de procédures. Il a lancé une requête en nullité contre la toute première plainte de Transparency déposée il y a bientôt dix ans. Mais il vise aussi l'association elle-même. Il annonce également des poursuites en diffamation contre l'administrateur de l'association Sherpa qui lutte contre la criminalité économique et financière.

Transparency fait l'objet d'une plainte en tentative d'escroquerie au jugement. (...) Jean Merckaert de l'association va recevoir une plainte en diffamation suite aux déclarations qu'il a faites sur votre radio concernant des millions qui auraient été découverts lors d'une perquisition.
Me Viala
28-06-2017 - Par Sébastien Nemeth