Republier
ONU États-Unis

ONU: vers une baisse du budget des opérations de maintien de la paix

Les missions onusiennes pourront-elles appliquer leur mandat dans leur ensemble alors qu'elles marchent déjà à flux tendu?
© Communication/Nations unies

Après avoir laissé planer la menace d'un shutdown, un accord a finalement été trouvé entre Washington et l'ONU. Le budget des opérations de maintien de la paix doit être réduit de 600 millions pour un budget total de 7,3 milliards de dollars. C'est moins que le milliard d'économie souhaité par l'administration Trump et cet accord doit encore être validé par l'Assemblée générale de l'ONU, ce vendredi. Toutes les missions seront touchées par cette baisse du budget, certaines plus que d'autres.

Avec notre correspondante à New York, Marie Bourreau

Les Américains avaient fait de la réduction du budget des opérations de maintien de la paix une question de principe. Mais sur les 600 millions d'économies consenties, le tiers provient de la fermeture de la mission de l'ONU en Haïti, prévue de longue date.

Baisse calibrée

Les diplomates assurent que la baisse du budget a été calibrée et prend en compte les évolutions positives du maintien de la paix, mais les conséquences seront très fortes sur au moins trois missions : la Monusco en RDC qui perd 92 millions de dollars, la Minuad au Darfour qui devra faire avec 60 millions de moins ainsi que le Soudan du Sud  avec une économie d'un peu plus de 100 millions.

Flux tendu

Ces deux dernières missions devraient d'ailleurs voir leur contingent de troupes réduits dans un contexte sécuritaire toujours fragile. Les diplomates estiment que cela n'aura pas d'impact sur l'opérationnalité des missions mais les experts notent toutefois qu'il y aura des choix à faire et que les missions ne pourront pas appliquer leur mandat dans leur ensemble alors qu'elles marchent déjà à flux tendu.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.