RCA: la coordination anti-balaka dément avoir signé l’accord de Sant’Egidio

L'église Sant'Egidio qui a donné son nom à la communauté.
© CC wikimédia/LPLT

C’est un nouvel accroc après la signature d'un accord de paix à Rome entre 13 groupes armés et le gouvernement centrafricain. Le cardinal Nzapalainga avait déjà démenti avoir envoyé un représentant dans la capitale italienne pour signer en son nom. C'est maintenant l'une des deux branches anti-balaka qui renie l'accord, conclu sous l'égide de la communauté Sant’Egidio. La «coordination des ex-anti-balaka», dirigée par Patrice-Edouard Ngaissona, dit ne pas avoir été invitée et dément avoir mandaté des représentants à Rome il y a deux semaines.

Nous n’avons reçu aucune indication de Sant’Egidio.
Igor Lamaka, porte-parole de la coordination des ex-anti-balaka
29-06-2017 - Par Pierre Pinto

 

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.