Republier
RDC

RDC: la réponse cinglante de la majorité présidentielle à la Cenco

Le palais du peuple, le parlement congolais.
© RFI/Habibou Bangré

En RDC, la majorité présidentielle répond aux évêques. Il y a quelques jours, la Cenco avait dénoncé la non-application intégrale de l'accord du 31 décembre 2016, les stratégies de certains acteurs politiques de le vider de son contenu et le refus d'organiser les élections comme causes de la crise actuelle. Le pouvoir était visé. La majorité a peu apprécié et l'a fait savoir lors d'une déclaration de son bureau politique.

Le Congo est notre bien suprême.
Alain André Atundu, ambassadeur du bureau politique de la majorité présidentielle en RDC
29-06-2017 - Par Kamanda Wa Kamanda

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.