Republier
RDC ONU Justice

RDC: la vidéo du meurtre des 2 experts de l'ONU projetée au procès des accusés

Les experts de l'ONU Zaida Catalan (photo de 2009) et Michael Sharp ont été assassinés dans le Kasaï, en mars 2017.
© BERTIL ERICSON, TIMO MUELLER / TT News Agency / AFP

Le procès des assassins présumés des deux experts de l'ONU tués en mars dernier en RDC suit son cours. Un procès qui se déroule devant le tribunal militaire de Kananga, le chef lieu de la province du Kasaï-central. Dans ce dossier, 18 personnes sont accusées, mais seules 4 se trouvent dans le box des accusés. Hier mercredi, le ministère public a choisi de diffuser le film qui montre l'assassinat de l'Américain Michael Sharp et de la Suédoise Zaida Catalán.

La vidéo de l’assassinat a été projetée à huis clos devant les prévenus, les avocats et le juge. Le ministère public s’est longuement attardé sur l’une des 7 personnes qui apparaissent dans le film, en pantalon bleu et chemise noire. Pour l’accusation, pas de doute : il s’agit de l’un des quatre prévenus dans le box des accusés. Mais l’intéressé lui nie les faits comme le reste des accusations portées contre lui.

La défense de son côté a soulevé un certain nombre de questions hier: comment le ministère public a-t-il obtenu cette vidéo ? Comment expliquer que sur les 7 personnes qui apparaissent dans le film, un seul a été arrêté ? Ou encore pourquoi celui qu’on entend donner des ordres sur la vidéo n’est-il pas parmi les prévenus ?

A ces questions les avocats de la défense disent n’avoir obtenu aucune réponse satisfaisante. Des avocats qui s’interrogent aussi sur l’absence des familles de l’interprète et des trois chauffeurs de motos dans ce procès. Ces quatre Congolais qui accompagnaient Michael Sharp et Zaida Catalán ont pourtant disparu. Deux familles des chauffeurs de moto congolais songeraient à se porter partie civile, selon une ONG de défense des droits de l’homme à Kananga.

Enfin à ce jour, aucun diplomate des pays d’origine de ces deux experts ne s’est déplacé au procès. Le seul observateur international est un représentant de la Mission de l’Onu en République démocratique du Congo.

© RFI

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.