Sénégal: les enseignants pour l’annulation des épreuves du bac après des fuites

Des jeunes en classe au Sénégal.
© AFP/SEYLLOU

Au Sénégal, certains candidats du baccalauréat devront repasser certaines épreuves. Il y a eu des fuites —et des sujets ont été diffusés sur Internet avant le début des épreuves. Inadmissible dixit le ministère de l'Enseignement supérieur. Les syndicats des enseignants appellent à l'annulation de toutes les épreuves. Quant aux lycéens, ils sont dans l'attente et la colère monte.

Des lycéens en colère, reprochant aux responsables de ne pas les tenir informés sur le maintien ou l'annulation de certaines épreuves, ont fait irruption lors d'un point presse sur la fuite des sujets du baccalauréat sénégalais mercredi. Pour le ministère de l'Enseignement supérieur, ces fuites sont une certitude et les épreuves de français et d'histoire-géographie pour la série littéraire ont donc été reprogrammées.

« Nous avons la responsabilité d’organiser des examens exempts de suspicion, de délivrer des titres et diplômes incontestables et en définitive de donner à nos enfants les mêmes chances de réussite », explique le directeur de l'Office national du baccalauréat, Babou Diakham.

L'épreuve de mathématiques a en revanche été maintenue malgré les suspicions. Les syndicats eux suggèrent désormais l'annulation de toutes les épreuves. « Quand nous avons nos élèves dans nos classes, nous souhaitons qu’ils réussissent et que leur réussite soit éclatante et avec toute la crédibilité du diplôme qu’est le baccalauréat », estime Saourou Sene, secrétaire général du Syndicat autonome des enseignants du Moyen Secondaire.

Il s'agit à présent d'identifier ceux qui ont fait circuler les sujets, dans le cadre d'une enquête administrative et judiciaire. En attendant, les élèves de la série Littéraire sont de nouveau convoqués pour les épreuves d'histoire-géo et de français le lundi 10 juillet.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.