Niger: Alfaga, le champion du monde de taekwondo, nouvel ambassadeur de l’Unicef

Un supporter nigérien d'Abdoulrazak Alfaga lors du retour triomphal à Niamey du médaillé d'argent olympique.
© BOUREIMA HAMA / AFP

Le Nigérien Abdoulrazak Alfaga, sacré champion du monde de taekwondo à Séoul la semaine dernière, a été nommé « ambassadeur de bonne volonté pour les enfants » par l'Unicef. Âgé de 22 ans et mesurant 2m07, Alfaga, qui s'entraîne en Allemagne, avait déjà ramené une médaille d'argent des Jeux olympiques de Rio de Janeiro en 2016 (la deuxième médaille olympique de l'histoire du pays, la première datait de 1972). Il a été accueilli mercredi à Niamey en héros par des milliers de supporters ivres de joie. Et il a donc décidé de mettre sa notoriété au service des enfants.

Issoufou Alfaga Abdoulraza est désormais membre de la grande famille de l’Unicef. Il a été nommé vendredi 7 juillet ambassadeur de bonne volonté Unicef-Niger. « Nous sommes heureux de vous avoir avec nous et nous pensons que les jeunes de ce pays ont besoin de vous pour les faire rêver de temps à autre et nous allons essayer de vous utiliser au maximum pour pouvoir inspirer la jeunesse du Niger », a promis Viviane Van Steiterghem, représentante de l’Unicef au Niger.

Très ému, le champion Alfaga s’est dit heureux d’associer son nom à Unicef-Niger : « La jeunesse aujourd’hui a besoin de nous. On essaie de faire au mieux. Ce qu’on souhait, c’est que demain, on continue à parler du Niger ».

Malgré son calendrier chargé, Alfaga Abdoulraza s’engage à honorer son contrat : «  Vraiment j’ai les jeux de compétition, le calendrier est vraiment chargé. Mais malgré tout cela, j’ai du temps pour les jeunes. Avec mon coach, on va voir le calendrier. Et Inch’Allah, je serai là pour accompagner l’Unicef  ».

Alfaga Abdoulraza vient d’ailleurs d’être élevé au rang de commandeur de l’Ordre du mérite du Niger par le président Mahamadou Issoufou.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.