Republier
Maroc

Maroc: Silya Ziani, figure de la contestation dans le Rif, devant la justice

Des manifestants du mouvement Hirak le 11 juin 2017 à Al Hoceïma au Maroc.
© AFP

Au fil de la contestation, Silya Ziani en est devenue la figure féminine. Cette militante et chanteuse de 23 ans est l’une porte-parole des protestataires dans le Rif, cette région du nord du Maroc secouée par des manifestations ces derniers mois pour plus de développement et d'investissements de l'Etat. Ce mercredi 12 juillet, Silya Ziani est entendue par les juges à Casablanca où un rassemblement de femmes a été dispersé.

Une centaine de personnes se sont réunies devant la cour d’appel de Casablanca, au cœur du quartier industriel et portuaire de la capitale économique marocaine ce mercredi, en marge de l'audition de Silya Ziani par le juge d’instruction.

Du haut de ses 23 ans, elle est surnommée la chanteuse du Hirak. Elle animait la contestation populaire d’Al Hoceïma lors des manifestations. Et depuis son arrestation, le 5 juin 2017, les appels à sa libération se sont multipliés pour la jeune femme détenue du mouvement.

Elle a 23 ans, elle est donc très jeune et bien évidemment, elle ne s'attendait absolument pas à être emprisonnée et encore moins sous des charges d'inculpation extrêmement lourdes d'atteinte à la sureté de l'Etat.

[Reportage] Manifestation de soutien à Slya Ziani
12-07-2017 - Par Sara Doublier

Son entourage s’inquiète de la dégradation de son état de santé qui est présenté comme fragile. Elle serait aujourd’hui détenue à l’isolement et souffrirait de dépression sévère, selon cet entourage.

Le ministre des Droits de l’homme et ancien ministre de la Justice, Mustapha Ramid, a même demandé à ce que le procureur ne s’oppose pas à une demande de libération de la part de ses avocats. Pourtant, Silya Ziani est toujours en détention à la prison d’Oukacha de Casablanca depuis plus d’un mois désormais.

 

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.