Burkina Faso: des présumés jihadistes repoussés par les forces de sécurité

Les forces de sécurité burkinabè ont échangé des tirs avec de présumés jihadistes à proximité de la frontière malienne. (Image d'illustration)
© SIA KAMBOU / AFP

Au Burkina Faso, des individus non identifiés et assimilés à des jihadistes ont été repoussés mercredi 12 juillet au matin par les forces de défense et de sécurité dans la commune de Doumbala, au nord-ouest du pays,  à quelques kilomètres de la frontière malienne. Aucun blessé n'a été signalé mais les assaillants ont fui vers le Mali. Déjà le 9 juillet dernier, de présumés terroristes avaient été signalés dans le village de Bénéma, non loin de la frontière.

Les habitants ont constaté une présence suspecte d'individus à bord d'un tricycle à proximité du village de Doumbala. Une présence signalée aux autorités  qui ont alerté les forces de défense et de sécurité sans tarder.

Estimés à 7 ou 9 personnes selon les sources, ces individus étaient guidés par un éclaireur circulant sur une motocyclette. Des éléments de la police nationale arrivés sur place pour des vérifications ont été pris à partie. 

Après quelques minutes d'échanges de tirs, les policiers ont dû se replier face à la puissance de feu des assaillants et faute de munitions en quantité suffisante selon un témoin. Le ministre porte-parole du gouvernement confirme l'information, en expliquant que l'interpellation d'individus armés signalés par la population a conduit à des échanges de tirs.

Ces individus enturbannés et de peau claire ont effectué plusieurs tirs en l'air pour couvrir leur fuite. Aux dernières nouvelles, ces suspects auraient abandonné leur moyen de déplacement et continué leur fuite à pieds vers la frontière avec le Mali.

Aucun blessé n'a été enregistré au niveau des forces de défense et de sécurité et les recherches sont toujours en cours pour retrouver ces hommes armés selon le porte-parole du gouvernement.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.