Démission du ministre des Finances de Madagascar

L’ancien ministre malgache des Finances, Gervais Rakotoarimanana, en octobre 2016.
© ZACH GIBSON / AFP

A Madagascar, le ministre des Finances et du Budget démissionne. Une annonce faite ce lundi matin à l'hôtel Carlton d'Antananarivo. Entré au gouvernement en janvier 2015 et connu pour sa rigueur, Gervais Rakotoarimanana évoque des différences de points de vue pour justifier sa décision. L'ancien ministre avait informé Hery Rajoanarmampianina de cette démission vendredi dernier.

Dans sa déclaration, Gervais Rakotoarimanana évoque une incompatibilité avec le gouvernement malgache. Il met en avant ses valeurs et un manque de soutien dans sa mission.

« Tout ce travail, je l'ai accompli pour l'amour de mon pays et dans le respect des valeurs qui m'animent : la rigueur, la transparence, l'intégrité et le souci de servir les intérêts de l'ensemble de mes compatriotes. J'ai dû faire face à de nombreux obstacles. Accomplir mes responsabilités conformément à mes valeurs n'a pas été tâche facile en raison du faible soutien qui m'a été accordé. On ne peut également passer sous silence les divergences de points de vue sur certains dossiers et dans les procédures à suivre. Il n'est pas dans mes habitudes d'abandonner en cours de route, mais aujourd'hui il apparaît que les conditions ne sont plus réunies pour me permettre de poursuivre les réformes envisagées. »

Réputé pour son intransigeance et sa droiture, Gervais Rakotoarimanana aura su gagner la confiance des bailleurs de fonds internationaux, notamment celles de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international. Il est d'ailleurs l'un des principaux artisans de l'obtention d'un prêt de 86 millions de dollars du FMI. Un prêt débloqué fin juin. « Les contribuables malgaches doivent s'estimer chanceux d'avoir un ministre des Finances qui défend leurs  », soutenait-il y a quelques mois Patrick Imam, le représentant du FMI à Madagascar.

« Une intransigeance qui aurait pu déranger certains de ses pairs au gouvernement », expliquent les médias malgaches. « Il est extrêmement carré, très rigoureux peut-être trop rigoureux pour certains », explique d'ailleurs une source proche de la présidence de la République.

Expert-comptable de formation, Gervais Rakotoarimanana est un ami de longue date du chef de l'Etat malgache. Ils ont fait leurs études ensemble au Canada. C'est Hery Rajoanarmampianina qui lui a demandé de rentrer à Madagascar pour prendre le poste de ministre des Finances « dans le but de remettre de l'ordre au sein du ministère », conclut cette source proche de la présidence.